L’IMPORTANCE DE LA CONTRIBUTION BÉNÉVOLE

Sachant que les municipalités, les villes et les centres de plein-air investissent de grande somme d’argent pour développer et entretenir des réseaux de sentiers qui sont si précieux pour les usagers (résidents et visiteurs).

Sachant qu’un entrepreneur privé facture entre 35K$ et 45K$ pour créer un kilomètre de sentier, et qu’en contrepartie, un organisme bénévole subsiste annuellement avec un budget moyen de moins de 10K$, ces derniers génèrent beaucoup plus de mètres de sentiers avec beaucoup moins de financement.

Sachant que, selon une étude de 2017 qui apparaît sur le site www.volunteer.ca*, le temps investit par un bénévole se mesurait en utilisant la somme de 27$ pour chaque heure investit dans la communauté.

Et sachant que des organisations bénévoles génèrent des milliers d’heures.

Constatons que sans l’engagement d’innombrables bénévoles, qui mettent la main à la pâte pour créer et maintenir ces infrastructures vertes, les institutions publiques et privées ne pourraient pas soutenir à elle seule des réseaux de sentiers ayant une aussi grande variété de sentiers ayant une telle qualité.

RÉFÉRENCE : https://volunteer.ca/vdemo/Campaigns_DOCS/Value%20of%20Volunteering%20in%20Canada%20Conf%20Board%20Final%20Report%20EN.pdf

VOS SENTIERS SONT LA COLONNE VERTÉBRALE D’UNE INDUSTRIE MONDIALE PROLIFIQUE.

Depuis une quarantaine d’année, d’innombrables entreprises profitent des sentiers. Les trails de nos communautés sont le fondement de secteurs d’activités très prolifiques et variées. Que ce soient les restaurants et dépanneurs, les hôtels et propriétaires d’immeubles locatifs, les magasins de sport et bikeshops, ou les promoteurs événementiels, une multitude d’entreprises engrangent inévitablement d’importants revenus, provenant directement de la présence de sentiers qui se situent tout près de leur entreprise. Le tourisme sportif, documenté à outrance dernièrement, démontre une croissance soutenue depuis plus de 10 ans et exacerbée lors de l’épisode pandémique. Sans l’apport soutenu des bénévoles, qui assurent le maintien et l’agrandissement des réseaux de sentiers, toutes ces industries ne pourraient pas bonifier leurs revenus aussi importants.

 

PROPULSÉS PAR LA PASSION, LES TRAILBUILDERS BÉNÉVOLES S’ORGANISENT ET SE RÉGULENT COMME ILS LE PEUVENT AVEC DES MOYENS SOUVENT LIMITÉS.

Peu d’incitatifs de reconnaissance leur sont accordés, afin de les remercier de leur engagement communautaire. Le projet Dig It donne accès à une structure numérique qui facilite la gestion du bénévolat, tout en offrant des avantages indéniables et justes pour tout trailbuilder qui prouvera sa grande implication communautaire en participant fréquemment aux événements dans sa communauté.

 

Cas de figure _ chapitre LB-Cycle au Lac-Beauport :  

– Fonctionne avec un budget de 10K$/an;

– Accomplit + de 3000 heures de bénévolat annuellement;

– Entretient plus de 10 km de sentiers;

– Construit 1 km de sentier neuf;

En comparaison, avec un budget de 54K$ (2000hx27$/h), un entrepreneur spécialisé construit uniquement 1.25 km de sentier neuf.

Puisque le ratio résultats/argent investi d’une organisation bénévole est si élevé, aucune entreprise privée, municipalité ou centre dédié ne peut atteindre le rendement de ces derniers.